3 Questions à … Sidy Barro Samb Fondateur & CEO de PixAfro

Share on facebook
Publier
Share on twitter
Tweeter
Share on linkedin
Poster
Share on whatsapp
Partager

Du haut de ses 23 ans, Sidy Barro Samb est un entrepreneur sénégalais qui rêve de révolutionner l’image que renvoie l’Afrique au reste du monde sur le net. L’impact considérable de son projet l’a mené à être sélectionné parmi les bénéficiaires du programme Falling Walls Lab, une initiative de la Fondation Friedrich Naumann, en collaboration avec entre autres acteurs locaux Polaris Asso. Il a accepté de faire l’exercice de notre rubrique 3 questions à …

 

Polaris Association : Pourriez-vous vous présenter et dire à notre communauté pourquoi vous avez créé Pixafro ? 

Sidy Barro Samb : Bonjour ! Je suis Sidy Barro SAMB, jeune entrepreneur sénégalais de 23 ans, alumni du Groupe ISM,  diplômé de licence en Chef de projet Web et Multimédia, ancien enfant de troupe et digital lover.
En tant que passionné de numérique, je me suis très tôt intéressé aux challenges entrepreneuriaux. Toutefois, vu la formation que j’ai suivi, il m’arrivait souvent de chercher des images africaines notamment pour un examen final durant lequel j’avais besoin d’images sur le mariage africain. J’ai fait énormément d’efforts dans mes recherches mais sans réel succès. Avec toute la diversité culturelle que nous avons, il m’a semblé inconcevable de ne pas trouver de telles images sur internet. En me penchant sur la question, je me suis rendu compte que les étudiants n’étaient pas les seuls à souffrir de ce problème, les agences de communication ainsi que les entreprises le subissent. Alors, j’ai eu l’idée, avec quelques camarades de classe de créer une banque d’images africaines, une plateforme qui permettrait de trouver facilement des images africaines sur internet mais également d’en vendre. Ce projet initialement nommé D’ici Pictures, a été sélectionné et accompagné en 2017 par les incubateurs ISM et IESA Incub sur les aspects théoriques et stratégiques du projet. Devenu Pixafro, nous voilà maintenant dans la nécessité de le développer et le mettre à disposition de tous.

 

Polaris Asso : Vous avez récemment fait partie des 20 entrepreneurs sélectionnés au Sénégal pour bénéficier du programme Falling Walls Lab, comment avez vous vécu l’expérience et quel apport en tirez-vous ? 

Sidy Barro Samb : Oui, effectivement cette année, grâce à mon projet,  j’ai participé au Falling Walls Lab et j’ai eu la chance d’être parmi les 20 finalistes nationaux. Je n’ai pas fini sur l’estrade des grands gagnants mais cela a été l’une de mes plus belles expériences en entrepreneuriat. Avec le rythme intense des études, les divers engagements associatifs et la recherche d’accompagnement digne de ce nom en vain, j’ai dû mettre le projet en pause. Le Falling Walls Lab m’a donné la force dont j’avais besoin pour le relancer et m’y consacrer réellement. En seulement deux jours, j’ai appris des choses importantes sur la gestion de projet, le modèle d’affaire, le pitch, le marché… des skills qui pourront me servir tout au long de ma carrière et dans tous mes projets. Cela n’aurait pas été possible sans l’abnégation des encadreurs et l’engagement des autres entrepreneurs. J’ai également découvert des personnes intéressantes avec qui j’aurais le plaisir de collaborer dans le futur.


Polaris Asso : Où en est Pixafro dans son évolution et quelles sont les prochaines grandes étapes dans sa mise en œuvre?

Sidy Barro Samb : En ce moment, nous travaillons sur une version d’essai de la plateforme avec la collaboration de quelques photographes bénévoles. Avant la fin de l’année, nous procéderons au lancement de la plateforme. En 2022, nous souhaitons avoir des milliers voire des millions d’images africaines de qualité et qui pourront être disponibles sur internet. Si ce projet vous intéresse, retrouvez notre entreprise Sunu Digital’Com sur vos réseaux ou contactez-moi à l’adresse sidy@sunu-digital.com.

suivez-nous sur les rÉseaux sociaux